Notre liberté d’expression passe par le choix libre et personnel de notre apparence. Ainsi, le choix d’une tenue vestimentaire est une expression d’une liberté. Cependant, les employeurs peuvent nous imposer des contraintes en matière de tenue vestimentaire. Si vos fonctions impliquent un contact régulier avec la clientèle, votre employeur peut par exemple exiger une certaine homogénéité des tenues portées par le personnel afin de valoriser l’image de l’entreprise. Mais, même en présence de tout ceci, vous pouvez adapter votre tenue à votre travail tout en restant vous – même.

Une tenue vestimentaire imposée par l’employeur

Cette prérogative peut s’imposer lorsqu’elle est justifiée par la nature des tâches à accomplir et le but recherché par l’entreprise. L’obligation de porter une tenue vestimentaire particulière peut être justifiée par des raisons d’hygiènes, de sécurité ou encore par une stratégie commerciale. Dans la mesure où votre employeur ne possède pas une justification particulière, il pourra vous imposer tout simplement une tenue de travail décente, correcte et soignée. Mais si votre employeur vous impose le port d’un vêtement de travail, ce sera à lui de prendre en charge les frais d’entretien de ce vêtement. De toute façon, cette obligation doit être prévue par le règlement intérieur de votre entreprise.

Se sentir à l’aise tout en respectant le code vestimentaire de l’entreprise

Dernièrement, le code vestimentaire des entreprises tend à s’assouplir pour donner plus de libertés individuelles aux employés. Même les boites les plus stricts évoluent vers un style plus décontracté. A ce terme, deux tiers des patrons laissent le choix à leurs employés quant au port de la cravate. Aussi, deux salariés sur cinq s’habillent selon leur propre goût et envie pour aller travailler. Donc vous pouvez adopter un style « chic décalé » et oser mélanger, par exemple, costume et baskets.
Egalement, le phénomène de « Friday wear » s’est dernièrement étendu dans plusieurs entreprises. Il s’agit d’un relâchement vestimentaire le vendredi. Chacun a le droit de quitter son costume ou son tailleur et de porter un débardeur ou un polo. Par contre, ce relâchement vestimentaire ne doit pas se traduire comme un relâchement général (porte ouverte aux retards et à l’absentéisme). Alors, prenez garde aux abus car cela peut constituer une faute et une cause réelle et sérieuse de licenciement.

s'habiller

Porter une tenue de travail qui symbolise la personnalité

D’abord, il est important d’être conscient que si vous avez choisi ce travail, c’est qu’il symbolise en partie votre personnalité et ce que vous êtes. Autrement, dites – vous que vous n’avez rien à faire dans cet endroit. Il est opportun de se le dire parce que certains métiers peuvent vous contraindre de ne pas porter certains vêtements ou, inversement, à adopter une tenue vestimentaire spécifique. Postier, hôtesse d’accueil ou maître d’hôtel : ce sont des emplois pour les quels le port d’uniforme est obligatoire. Aussi, dans certaines fonctions de l’industrie ou le secteur de la santé, cette mesure est obligatoire pour des motifs de sécurité ou d’hygiène. Dans ces cas – là, vous n’avez plus besoin de quoi que ce soit pour montrer votre personnalité puisque votre travail le fait déjà.
Ensuite, même si votre employeur vous impose un code vestimentaire particulier, vous pourrez toujours personnaliser vos vêtements suivant vos goûts personnels (mais il ne faut quand même pas trop exagérer à ce sujet). Vous pourrez apporter une petite touche personnelle à votre tenue pour vous sentir bien dans votre peau toute la journée. Par exemple, vous pourrez choisir la couleur de votre cravate, la hauteur de vos talons, la forme de votre sac, etc.