L’heure idéale pour faire accomplir le devoir à leurs enfants est un véritable casse-tête pour les parents. Il est difficile de délimiter dans quel moment de la journée ils seront les plus attentifs. D’autant plus que la journée d’école semble peser sur eux à leur rentrée le soir. C’est donc aux adultes de trouver un moyen pour les motiver à continuer à travailler un peu après l’école.

Bien choisir l’heure pour effectuer son devoir

Tout le monde est d’accord sur le fait que faire ses devoirs avant d’aller à l’école n’est jamais le moment le plus approprié. Les éducateurs, quant à eux, conseillent de choisir l’après-midi après école. Donner un peu de temps à l’enfant, pour prendre un goûter ou pour se détendre un peu, est à prévoir avant qu’il plonge dans son devoir. Ce laps de temps va l’aider à mieux à se retrouver. Si l’enfant est habitué à un même planning de travail hebdomadaire, il aura la capacité de bien structurer sa journée pour plus tard. Il est important pour les parents de prendre en compte l’âge de l’enfant ainsi que son niveau. Effectivement, l’heure de travail pour les primaires et les secondaires ne serait jamais la même. Une demi-heure suffit amplement pour les petits et les grands s’en sortent avec 45 mn à 1 heure de travail maxi. La routine journalière comme le fait de préparer son sac d’école pour le lendemain ne fait que l’aider, ceci peut être considéré comme une préparation mentale de ce qui l’attend demain. En tous cas, travailler au-delà de 18 heures n’est jamais bon pour l’assimilation des touts petits. Chaque parent doit prendre conscience aussi de l’horloge interne de son propre enfant afin qu’il puisse le diriger.

devoir

S’amuser avec papa ou maman tout en apprenant

Faire le devoir avec papa ou maman fera plaisir à un enfant. Ainsi, il va se sentir aimé et bien encadré. L’enfant, plus motivé que jamais, sera content de faire plaisir à ses parents. L’encadrement du petit pour ses devoirs commence par la prise en connaissance des travaux à effectuer. Le bambin a besoin d’avoir toute l’attention du parent qui l’assiste pour une bonne concentration. Le moment passé ensemble à faire le devoir peut être agréable, c’est-à-dire qu’il n’est pas interdit de rire de temps en temps. Donner du tort à son petit n’est pas une solution même dans le cas où il a commis une erreur. Par contre, lui poser des questions à la fin d’une lecture peut l’aider à mémoriser des mots de vocabulaire ou encore de comprendre le texte. Les nouveaux mots doivent être bien assimilés. Les tables de multiplications s’apprennent en s’amusant. L’objectif est de rendre le plus agréable possible cet instant. Il se peut que l’enfant ait besoin de musique car cela l’aide à réfléchir. Bref, tous les enfants ne sont pas les mêmes, c’est au devoir des parents de le découvrir et de le soutenir autant qu’ils peuvent. L’accès à un lecteur MP3 ou autres choses peut donc avoir lieu mais l’idée reste le même : il faut que l’enfant soit tout à son aise pour bien capter les instructions.