Avec le divorce, les pères qui fuient leurs responsabilités ou qui abandonnent leurs familles pour faire un autre nid, plusieurs femmes sont obligées d’élever seules leurs enfants. L’amour maternel suffira-t-il à combler le vide ? Les pères sont-ils encore nécessaires ?

L’amour maternel : un amour exceptionnel

 « L’amour maternel est la plus haute figure de l’amour vrai », « L’amour maternel est capable de tous les miracles », etc., plusieurs citations évoquent l’exceptionnalité de l’amour maternel. Dans chacune de ses actions, chaque mère est guidée par cet amour dans la majorité des cas. Vous avez certainement entendu dire (ou vous-même vous avez déjà dit) « J’ai agi ainsi pour le bien de mon fils ou ma fille », « Je préfère souffrir à sa place », « Rien ne m’importe plus que de faire son bonheur ».

Les effets positifs de l’amour maternel sont loin d’être négligeables. Il est prouvé par exemple que les enfants les plus dorlotés sont moins vulnérables aux maladies, mais aussi, au stress.

Toutefois, l’amour maternel ne sera pas complet sans la présence d’une figure paternelle.

L’importance de la figure paternelle

La présence d’un père est très importante, et ce n’est pas seulement pour les jeunes enfants. Pour beaucoup, un père c’est également quelqu’un sur lequel on peut compter. Ceux qui ont la chance d’avoir un père qui prend soin d’eux admettront certainement que c’est quelqu’un :

  • Qui aime et qui protège son enfant à tout prix
  • Qui fait tout pour assurer le bien-être de son enfant
  • Qui apporte un soutien que ce soit sur le plan affectif, psychologique ou financier.

 Un père ? C’est aussi la personne qui nous a inculqué certaines valeurs et qui nous a montré les chemins à suivre. Voilà ce qui explique pourquoi on a tendance à le prendre comme le modèle idéal, on l’admire et on souhaite lui ressembler.

Et même si l’autorité paternelle peut-être très contraignante parfois, tôt ou tard, généralement, on se rend compte qu’un père agit toujours pour le bien de son enfant. Grâce à l’autorité paternelle en effet, nous pouvons acquérir certaines valeurs et limites, ce qui nous aidera grandement au cours de nos vies.

Une carence paternelle n’est pas sans conséquence. Quels que soient son âge et son sexe, un enfant qui n’est pas en contact avec son père ou qui l’ignore complètement peut ressentir un grand vide par rapport aux autres. Et même si la mère fait tout pour combler ce vide, sur le long terme, le manque est susceptible de provoquer une dépression, une situation d’alcoolisme, une dépendance à la drogue ainsi que des comportements violents. Sans oublier que la délinquance, les tentatives de suicides et les troubles de l’identité sexuelle peuvent être liées à l’absence de figure paternelle. Et le plus inquiétant dans tout cela, c’est qu’un enfant qui grandit sans père risque de malmener son propre enfant à l’avenir. A préciser que les conséquences sont les mêmes si le papa est présent physiquement, mais, absent côté sentiments.

Comme conclusion alors, chaque enfant a besoin de père tout comme il a besoin d’une mère. Se passer de l’un ou de l’autre est tout simplement impossible ! Vous comprenez maintenant pour l’amour maternel est complémentaire à la figure paternelle.

family-1003816_1920