Travailler en équipe, c’est tout un art

Le travail est un art dans lequel tout individu prouve ses propres particularités. Même si chaque poste mérite une propre capacité, tout s’associe pour obtenir un bon résultat ; Un travail ne se réalise pas tout seul. On aperçoit constamment l’assistance ou la coopération au sein même d’une famille qui prépare ensemble l’amplification de la vie commune au foyer. C’est aussi pareil pour mener une entreprise vers la voie du succès. Dès qu’on parle de métier, la pensée conduit toujours à la connaissance d’autrui. La solidarité est, pareillement, valable pour tous types d’activités.

Travailler en équipe pour se souder

La manière d’agir seul n’aboutit à rien ni à une telle évolution. On ne peut pas vivre que dans une société, c’est-à-dire dans un milieu bien entouré. Ceci marque l’existence de soutien, d’amitié et surtout d’une collaboration. Au sein d’une entreprise, pour que l’opération soit une réussite totale, il est fortement recommandé de savoir travailler ensemble ; Le groupe doit former une belle équipe. On admet que ce n’est pas facile d’œuvrer avec quelqu’un qu’on connaît à peine, mais il faut s’accorder plus de confiance et éviter de douter tout le temps afin de garantir la victoire. C’est suite à ces méthodes qu’on rencontre l’organisation des travaux à la chaîne, qui confirme que tout se complète. Des excellentes productions sont en cours si les équipes savent parfaitement collaborer ; Là, c’est démontré que c’est « l’union qui fait la force ». Mais avant toutes étapes, il faut organiser un planning parfait pour qu’il n’y ait pas de faille dans les tâches à accomplir. Chaque personnel doit prendre sa part de responsabilité, et si jamais il y a des difficultés, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide et du soutien. Cette attitude ne doit nullement vexer l’autre mais au contraire, il faut s’entraider pour sortir ensemble de l’embarras. La mission que chacun conçoit compte beaucoup. C’est ensemble qu’on gagne ou qu’on perd.

Le travail, c’est être à l’écoute des autres

Quand on travaille, on parle d’argent. On sait que c’est pour gagner de l’argent qu’on passe beaucoup de temps hors de chez nous. L’activité professionnelle nous permet de vivre aisément, de satisfaire nos besoins et de profiter un peu de la vie. C’est uniquement à partir de la fonction exercée qu’on arrive à jouir de tous nos petits plaisirs. Aussi, pour avancer dans la vie, le savoir-vivre est indispensable. Dans le cadre professionnel, le respect de soi-même et le respect de tous les collaborateurs jouent un grand rôle. Même en ayant une forte compétence en un tel sujet, il faut savoir communiquer et savoir établir une parfaite relation professionnelle. Dans un lieu de travail, la communication en tête à tête, les petites réunions non planifiées, le transfert d’informations doivent régulièrement avoir lieu. Ces actes motivent le groupe ! Le déroulement d’un projet ne doit pas se réaliser sous la présence des malentendus. Pour ce, le pouvoir de parler d’une manière formelle et pleine de considération, ainsi que le savoir écouter, aident beaucoup dans la progression collective. L’égoïsme n’est pas le bienvenu car travailler simultanément et en harmonie est incontournable pour recueillir les meilleurs fruits.

10 conseils pour dynamiser votre CV

conseils cv

Ce n’est pas évident de trouver du travail en ces temps de crise économique. Le nombre de chômeurs n’est pas proportionnel avec le nombre de recrutement disponible. Avec un nombre important de candidatures à examiner, les recruteurs disposent de peu de temps pour lire votre Curriculum Vitae. C’est pourquoi, il est important d’avoir un CV plus que présentable et captivant qui attirera tout de suite l’attention du recruteur. Pour cela, nous vous proposons 10 conseils pour dynamiser votre CV.

Une bonne présentation

Il faut soigner la présentation de son CV pour donner au recruteur l’envie de le lire. Il est donc nécessaire de bien aérer le contenu du CV pour permettre de voir en un clin d’œil l’essentiel. L’idée c’est de n’avoir qu’une seule page pour un profil de débutant et 2 pages au maximum pour un profil expérimenté. Vous devrez noter toutes les informations importantes et mettre en valeur les principales rubriques. Adoptez des couleurs neutres et bien lisibles à l’écran et à l’impression.

comment faire un cv

Osez la simplicité

Un CV ne doit pas avoir un effet brouillon, il vaut mieux en avoir un qui soit sobre et précis. Pour cela, employez une police normale : Arial ou Times New Roman. Pour citer vos compétences et expériences, employez des puces. N’hésitez pas imprimer votre CV sur une feuille blanche au format A4.

Soyez cohérent

Les informations que vous mettez dans votre CV doivent correspondre au poste auquel vous postulez. Ne marquez pas de renseignements superflus mais seulement les compétences que demande le poste en question. Vous devez faciliter le travail du recruteur en étant clair et précis.

Ayez un esprit de synthèse

Faites attention à la longueur de votre CV, il ne doit pas être trop long. Cependant un CV d’une demi-page est aussi à éviter. Pour être plus efficace, n’hésitez pas à utiliser des colonnes en y mettant seulement les informations relatives au poste visé.

Évitez les vides

Ne laissez pas de trous dans votre CV, complétez les sections vides. Pour les expériences professionnelles, n’oubliez pas les dates en mettant les années et non les mois. L’ordre chronologique de vos informations doit être respecté du plus récent au plus ancien.

Organisez vos informations

Toutes les informations n’ont pas le même intérêt, il faut valoriser celles qui sont dans la même optique que l’intitulé du poste demandé. Pour ce faire, détaillez le poste le plus significatif de votre carrière ou les missions auxquelles vous avez participé. N’utilisez pas de phrases, préférez des tournures simples.

Soyez honnête

L’honnêteté est de mise quand vous rédigez votre CV. Vous pouvez faire des omissions mais exit les mensonges. Toutes les informations que vous noterez dans votre CV feront certainement l’objet de questions si vous décrochez une entrevue. Attention aux exagérations, vous passerez peut-être à côté d’un entretien.

Intégrez des résultats

Pour donner un petit plus à votre CV, marquez les réussites au cours de votre carrière par des chiffres (pourcentage par exemple).

L’utilité d’une photo et des loisirs

Pour certains postes, il est utile de mettre une photo. Choisissez-en une qui soit sérieuse et courtoise. La rubrique loisirs ne doit pas être trop détaillée, ne mettez que l’essentiel.

Relisez votre CV

Avant d’imprimer ou d’envoyer votre CV, relisez-le attentivement. Montrez-le à d’autres personnes pour qu’elles donnent leurs avis pour l’améliorer si nécessaire.

Quelle tenue pour un entretien annuel avec son patron ?

L’entretien annuel d’évaluation est un moment privilégié pour échanger avec son manager. C’est l’occasion de savoir ce que son patron pense et quelle sont les attentes de l’entreprise. Mais c’est aussi le moment, pour le salarié, de faire part de ses opinions à son supérieur. Ce n’est donc pas un moment à prendre à la légère car c’est un moment d’échange et de communication totale entre le salarié et son patron. De ce fait, il est souvent difficile de choisir sa tenue pour l’entretien. D’ailleurs, choisir des vêtements pour un entretien n’est pas toujours évident. Alors, comment doit –on s’habiller pour un entretien annuel ?

 woman-220261_1280

S’habiller en fonction du secteur d’activité et du niveau de poste

A vrai dire, tout dépend de l’entreprise, du secteur et du niveau de poste. C’est une question de logique et d’équilibre pour éviter la faute de goût. Par exemple, vous ne pouvez pas vous présenter en jeans et baskets lors de votre entretien annuel si vous avez un poste dans la finance internationale. De même, si vous avez un job sur un chantier en BTP, il va paraître bizarre de vous voir en costume-cravate pendant cet entretien. Faites juste travailler votre bon sens et vous allez trouver quelque chose à enfiler dans votre armoire.

Pareillement pour les femmes, choisissez votre tenue selon votre métier et selon la nature de l’entreprise. Si c’est vraiment difficile de se décider, vous pourrez seulement s’habiller comme tous les jours pour aller travailler. Ou, si cette idée vous embarrasse encore un peu plus, mettez juste des vêtements décents et soignés. Donc, privilégiez un style vestimentaire classique ou décontracté plutôt qu’un style tendance.

Etre rassurant dès le premier regard

Dans la pratique, parvenir à la tenue d’un entretien annuel est déjà un exploit. Cependant, les bilans d’un entretien annuel d’évaluation iront dans le dossier du salarié. Donc ils pourront être utilisés dans un dossier de licenciement pour motif personnel. Il faut alors bien préparer votre présentation et vos arguments. Pour affirmer plus d’assurance et de maturité, vous pourrez vous servir de votre tenue vestimentaire. De toute façon, nos vêtements sont ceux qu’il y a de plus visible en nous, ce qui saute aux yeux de notre apparence. Ils sont effectivement le premier message que nous transmettons implicitement. Chacun de nous choisit ses vêtements lorsqu’il les achète et lorsqu’il les met. Il les porte en fonction de ce qu’il va faire, de ce qu’il veut ou non séduire et de son état d’esprit. Le confort est le premier critère de choix pour s’habiller. Donc, pour vous sentir bien à l’aise pour communiquer avec votre supérieur, mettez les vêtements qui vous donneront une sensation de liberté. Ainsi, il pourra s’ouvrir facilement à vous.

Pour bien réussir votre entretien annuel, dites-vous d’abord que communiquer n’est pas une simple histoire de parole. Vous pouvez avoir le bon mot, mais pas la bonne apparence et donc, il serait difficile pour vous de faire passer le message. Soyez conscient que la communication verbale isolée n’existe pas, elle s’accompagne obligatoirement d’une communication non verbale. En l’occurrence, veillez bien à ce que votre tenue parle de vous-même (de vos attentes et de ce que vous ressentez) pendant votre entretien annuel.

Licenciement : comment faire face ?

Actuellement, trouver du travail est dur et perdre son poste actuel est déroutant surtout si on a été obligé de le quitter. Le changement et la peur de l’inconnu angoissent certaines personnes. Le licenciement est une situation particulièrement difficile qui peut amener à un état de dépression. Cependant il peut donner lieu à de nouvelles opportunités qu’il ne faut pas laisser passer. Pour vous en remettre et y faire face, voici quelques astuces.

Accepter la situation

Être licencié constitue une situation frustrante et invivable. Rester calme et se retenir de crier ou d’étaler ses émotions sont des gestes à adopter. En effet, une action irréfléchie peut envenimer les choses et vous pourrez le regretter. Il faut tenir le coup et encaisser le choc avec calme et raison. C’est normal si vous vous sentez impuissant, mais il ne faut pas se lamenter sur son sort et savoir aller de l’avant.

Gérez au mieux vos émotions (tristesse, colère, sentiment de revanche et d’injustice, peur, rancune), ce qui vous permettra de bien réfléchir à la situation et de l’accepter telle qu’elle est. Vous pourrez alors faire votre deuil et avancer sans crainte.

Changer votre état d’esprit

Il est nécessaire de reprendre son sang-froid, ne culpabilisez pas non plus. Il faut être optimiste, relativiser et éviter les pensées négatives. Dites-vous que c’est une chance pour commencer une nouvelle vie et de rencontrer de nouvelles personnes. Ne vous laissez pas aller et planifiez votre future recherche d’emploi.

Partir en toute sérénité

Même si vous êtes fâché d’avoir été licencié, il faut garder de bons contacts avec ses anciens collègues et son ancien patron. Une situation conflictuelle vous fera plus de mal que de bien, pensez à votre image et votre honneur. Partir fâché peut vous nuire lorsque vous chercherez un nouveau travail. Ne ratez pas votre pot de départ, c’est le moment de garder la face et de sauver votre réputation.

hand-65688_960_720

Prendre le temps de préparer sa recherche d’emploi

Il faut éviter à tout prix de se jeter au lendemain de votre licenciement sur les offres d’emploi. Il est indispensable de prendre son temps pour planifier cette activité qui nécessite beaucoup de temps et d’énergie. Il est préférable de faire le point sur votre vie et vous ressourcer au mieux pour faire face à de nouveaux défis. Une candidature bien préparée vous permettra d’évaluer votre chance de vous faire embaucher.

Rester actif et dynamique

Même si vous n’avez pas trop le moral, il est indispensable de ne pas céder à la paresse et rester actif. Faire des activités peut vous aider à vous sentir mieux et vous permettra d’être en forme pour la suite. Comme activités, vous pouvez faire du sport (courir, nager) ou voyager.

Se reconvertir, une bonne idée

La reconversion est une opportunité pour ceux qui savent la saisir. Prendre des risques et changer complètement de profession peuvent vous donner des avantages. Votre parcours professionnel n’en saura que plus enrichi. Osez faire de nouvelles choses : suivre des cours de langues et entamer des formations.

Vous pouvez même créer votre propre entreprise et commencer une vie d’entrepreneur en consultant un expert en la matière. Pour cela, voyez ce que vous voulez faire et prenez des cours de gestion.

Réussir à s’intégrer parmi une équipe masculine

Intégrer une équipe essentiellement masculine n’est pas toujours une chose facile pour une femme. Vous voulez réussir votre arrivée dans une équipe masculine ? Ces conseils vous aideront.

Faites bonne impression

Pour réussir à s’intégrer parmi une équipe masculine, dès le début faites bonne impression. Soignez votre apparence, soyez souriante et polie et surtout montrez votre motivation à intégrer l’équipe. Accepter un dîner dès la première semaine ? C’est hors de question ! En effet, cela risque de nuire à votre image et de compliquer votre intégration dans l’équipe. Attendez au moins quelques semaines avant de vous lancer ! Cela ne signifiera pas pour autant que vous devez être inaccessible. Entre le côté trop inaccessible et le côté trop sympathique, il y a un juste milieu.

Evitez d’être trop féministe

Certes, l’ambiance sera tendue si vous n’arrêtez pas de défendre la cause féminine ou de prôner l’égalité entre femmes et hommes. Cela ne simplifiera pas votre intégration. Aussi, ne discutez pas tout et surtout, laissez vos collègues avoir leur propre opinion. (En fin de compte, vous êtes engagé pour travailler, mais pas pour défendre la cause internationale des femmes !).

Et si vos collègues font des blagues sur les femmes, ne soyez pas si susceptible ! Faites preuve de sens de l’humour, vous verrez, la donne pourrait bien changer.

Faites preuve d’une grande adaptabilité

C’est évident que vous devez faire preuve d’une grande souplesse et d’adaptabilité lorsque vous travaillez avec une équipe d’hommes. Retenez toujours ceci : hommes et femmes ne ressemblent pas, donc n’ont pas toujours les mêmes centres d’intérêt. Aussi, lorsque vous êtes avec vos collègues masculins, vous ne devez pas vous comporter comme si vous étiez avec des collègues féminins. Ce n’est que de cette façon que vous pouvez vous intégrer facilement. Lorsque vous discutez avec eux par exemple, évitez de les fatiguer avec des trucs trop féminins (vernis à ongles, maquillage, accouchement, etc.). Vaut mieux évoquer des sujets neutres : passions, week-ends, etc.

Et faut-il encore rappeler que faire preuve d’une grande adaptabilité c’est également rester coopérant en toute circonstance ?

people-335298_960_720

Soyez performante dans ce que vous faites

Puisque l’estime se fonde sur les résultats, en restant irréprochable professionnellement, vous serez accepté facilement par vos collègues masculins. Attention toutefois, même si vous êtes performante dans ce que vous faites, faites profil bas. En effet, si vous montrez que vous faites mieux que vos collègues, attendez-vous à de mauvaises surprises. Néanmoins, cela ne signifie pas que vous devez vous écraser. L’idée est tout simplement de trouver le juste équilibre.

Restez vous-même

Même si vous devez changer certains de vos comportements pour vous intégrer dans l’équipe, restez vous-même. En effet, en voulant à tout prix vous transformer en homme ou plus précisément, si vous faites tout comme vos collègues masculins, vous ne seriez pas prise au sérieux. De plus, c’est tout à fait ridicule ! Par exemple, que penseront vos collègues si vous allez aux toilettes en laissant la porte ouverte, si vous crachez partout ou si vous vous mouchez dans votre manche ? Eh oui, vous avez compris, tous les comportements typiquement masculins sont à éviter. En toute circonstance, préservez votre caractère et surtout votre féminité.

Les métiers typiquement féminins

De nos jours, le concept de la dépréciation de la place des femmes est déjà abandonné. On peut dire qu’elles jouent un rôle important dans tout ce qui concerne le développement. On note plusieurs personnes de sexe féminin qui occupent pas mal de postes hauts placés dans plusieurs pays du monde avec une efficacité absolue dans la majorité. Elles sont maintenant en mesure de se comparer à la capacité d’un homme que ce soit dans le domaine professionnel qu’intellectuel. Mais, quel que soit le niveau des femmes à dépasser les hommes dans plusieurs secteurs, il existe toujours des métiers qu’elles sont les seules aptes à accomplir pleinement. Occuper ce genre de poste leur permettra de mettre en valeur leur capacité.

Les métiers nécessitant des diplômes universitaires

Même si tous les métiers peuvent être sous caractère standard actuellement, il y a quand même des emplois qui intéressent plus la gent féminine. C’est évident parce qu’elle ne se contente pas d’accomplir des choses de grande valeur mais elle aime aussi s’épanouir et trouver le bonheur dans le monde professionnel. C’est ce qui prouve sa tendresse et son affection dans l’accomplissement de son devoir. Pour le métier le plus connu, on parle du fait d’être diététicienne ; peu, voire même aucun homme ne s’affilie dans ce domaine. Dans les cadres bureautiques, le secrétariat ainsi que les fonctions d’assistance sont dans la majorité des cas, occupés par des personnes de sexe féminin. Puisque ces dernières sont polyvalentes, elles occupent pas mal de places aussi dans le secteur médical. On les aperçoit toujours dans des hôpitaux en tant que sage-femme ou généralement infirmière. Dans le domaine de l’éducation, on rencontre rarement des hommes dans l’enseignement des classes primaires. Ce sont surtout les maîtresses qui trouvent de la passion et de la joie avec autant d’efficacité à effectuer ce genre de travail.

Les emplois à la suite d’une formation et d’une compétence particulière

Avec les spécialités dans tout ce qui concerne l’entretien et le nettoyage, 98% du personnel de ménage, que ce soit dans les bureaux, les hôtels, les centres commerciaux, ou dans les hôpitaux, sont constitués de femmes. Il en est de même dans le baby-sitting ainsi que dans toutes formes d’assistances et d’aides familiales comme prendre soin des personnes âgées ou malades. Pour ces plus grandes particularités, les centres de beautés sont spécialement occupés par des femmes. Puisque prendre soin de l’apparence physique est une passion naturelle très féminine, s’occuper de celle des autres pour gagner leur vie est plus qu’un plaisir ; C’est pourquoi on aperçoit en très grand nombre les coiffeuses et les esthéticiennes professionnelles. Même dans le monde du transport, elles disposent d’une place importante dans l’aviation pour être des hôtesses de l’air. On sait bien à quel point les services restent les plus importants pour satisfaire la clientèle. Avec le charme, la beauté, le caractère accueillant et sociable, elles se montrent très efficaces dans ce type de travail. Il y a encore des métiers très fréquents pour celles qui n’ont pas pu bénéficier d’une étude particulière comme réceptionniste, vendeuse, animatrice, serveuse ou caissière.

Dans tous ces postes les femmes rajoutent un plus avec leur charme et leur caractère naturellement sympathique.

mirror-997600_1920

Astuces pour réussir son rendez-vous client

Pour réussir un rendez-vous client, les commerciaux ont besoin de méthode bien préparée. Il n’est ici pas question d’improvisation. C’est un exercice commercial qui est régi par la maitrise de quelques étapes indispensables. Voici donc quelques points qui vous permettront de réussir vos rendez-vous client.

Se préparer au rendez-vous en question

La préparation, c’est la phase la plus importante car il s’agit ici de tracer une ligne directive du rendez-vous. Il faudra déterminer les objectifs de l’entretien, de construire un plan de dialogue en déterminant les bonnes argumentations. Pour ce faire, il faudra aux commerciaux de connaitre impeccablement tout ce qui concerne le prospect et son domaine d’activité.

Les meilleures attitudes à adopter au moment du rendez-vous client

– L’entrée en la matière

Les premières secondes sont cruciales et ont un véritable impact sur le reste de la rencontre. Une introduction réussie suffit à mettre la personne qui est en face de vous totalement à l’aise durant tout le temps de l’entretien. La sympathie et le sourire sont également importants.

– L’assurance

Les commerciaux doivent avoir de l’assurance au cours de la discussion en utilisant des mots clair et concis. Ce qui permettra également de gagner du temps et d’être sûr que votre interlocuteur vous comprenne bien.

– L’assertivité

L’assertivité, c’est cette capacité à vous exprimer et à défendre vos droits sans empiéter sur ceux des autres. L’assertivité, c’est tout à la fois la prise de conscience et l’affirmation de ses propres limites. Ainsi, il faut oser entrer en confrontation en rendez-vous en allant jusqu’au bout de chaque question. C’est souvent au moment où vous saurez dire non sans avoir peur de perdre l’affaire que vous l’emporterez.

Les clients ont besoin d’avoir en face d’eux des personnes avec de vraies convictions, des positionnements clairs et différenciant. Vos réponses sont aussi importantes que vos questions, bien sûr, alors pas de gaffes.

– Soyez direct et jouez la transparence

Vous ne vous sentez pas spécialement à votre aise lorsque vient le moment de parler d’argent ? Transformez cette relative faiblesse en atout, en adoptant par exemple une attitude de transparence totale avec votre prospect en lui décortiquant au maximum vos tarifs. Attention toutefois à ne pas tomber dans la justification. Vous devez simplement exposer de manière neutre que les frais de livraison ont été calculés en fonction de tel ou tel paramètre, que le coût de revient de votre production a été indexé sur la hausse de telle ou telle matière première, etc. Bref, dédramatisez. Cela ne vous assurera pas un accord sans discussion, mais vous constaterez que votre interlocuteur sera plus rassuré.

partnership-526413_1920

Manager une équipe masculine lorsque vous êtes femme

Si à une certaine époque, les femmes ne pouvaient même pas travailler, actuellement, elles occupent même des fonctions importantes, comme la direction d’entreprises. Être chef n’est maintenant plus un poste exclusivement réservé aux hommes. Il suffit tout simplement d’avoir une certaine compétence en management d’équipe. Mais force est de constater que lorsque le manager est une femme, la situation n’est pas toujours simple, et certains hommes peuvent même avoir du mal à l’accepter. Donc, comment manager une équipe masculine lorsqu’on est une femme ?

Manager une équipe d’hommes : difficile mais pas impossible pour la femme !

Avant tout, il faut avoir de l’assurance et de la confiance en soi. Quand la femme ne sent pas bien dans sa peau, elle aura du mal à diriger une équipe composée d’hommes. C’est pourquoi elle doit se préparer à l’avance pour évacuer son stress et prendre de l’autorité face à son équipe. Le plus simple, c’est de mettre de côté la différence de sexe.

Il n’est pas rare de trouver des hommes mécontents et mal à l’aise par le fait qu’une femme puisse être leur chef. Ils peuvent ainsi profiter de la moindre occasion de faiblesse du chef pour la critiquer et la juger. En tant que manager, la femme devrait avoir un moral d’acier, se préparer à toute critique, et à toute confrontation directe. Rien ne vaut les entretiens en face à face pour mieux gérer les situations.

executive-511706_1920

Le respect de l’équipe, ça se gagne !

Femme ou homme, si l’on se trouve à la tête d’une équipe, il faut avant tout chercher à gagner le respect des autres. Commencez par être le bon modèle pour votre équipe. Instaurez des règles et soyez stricte par rapport au respect de ces règles. Si au sein de votre équipe, il y a un homme qui se trouve toujours être en retard, vous avez l’obligation d’expliquer à tous vos collègues que vous n’acceptez pas ce genre de situation. Il faut être ferme, savoir poser les limites.

Le poste de manager demande un certain niveau d’autorité, une femme trop gentille n’est pas du tout favorable pour être à la tête de la direction d’un groupe d’hommes. En tout cas, il ne convient pas non plus d’être trop agressive au risque de nuire à la productivité de l’équipe.

Une femme chef d’entreprise sympathise avec son équipe masculine. Elle peut être là à chaque besoin et prendre le temps de mieux connaître son équipe.

Nos conseils pour réussir votre entretien d’embauche

Lorsque vous êtes sélectionné pour passer un entretien d’embauche, il faut mettre toutes les chances de son côté. C’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils à respecter afin d’améliorer vos chances et ainsi décrocher votre contrat.

Top 6 des conseils pour réussir son entretien d’embauche :

document-428334_1920

  1. La première chose et sans doute la plus importante, il s’agit de la tenue. Il est impératif de s’habiller proprement pour un entretien d’embauche. Le recruteur vous jugera majoritairement sur votre apparence, suivi de votre gestuelle et de vos propos. Privilégiez un costume pour les hommes et un tailleur pour les femmes, sans pour autant négliger les chaussures.
  2. Bien évidemment, la ponctualité est un point essentiel. Votre recruteur peut vous laisser patienter avant de passer à l’entretien d’embauche mais ce n’est pas une raison pour venir en retard. Il est vital d’arriver à l’heure, voire même en avance.
  3. Dans la vie de tous les jours nous avons l’habitude d’utiliser des tics de langages tels que « euh », « quoi », etc… Pour votre entretien il faut absolument les bannir de votre langage, il en va de même pour les fautes de français. La façon de parler détermine l’impression que vous faites devant le recruteur. Si vous paraissez hésitant, ou si vous parlez avec des fautes, votre recruteur risque d’être très vite agacé. Il est préférable de prendre son temps avant de parler afin de construire des phrases correctes.
  4. La meilleure façon de réussir son entretien d’embauche est de préparer des questions et des réponses pour s’entraîner concernant sa manière de parler, les mots employés, et aussi la posture à avoir. Vous pouvez préparer des questions types qui reviennent souvent, en faire les réponses et vous filmer pour vous évaluer vous même. C’est un entrainement qui vous permettra d’avoir plus confiance en vous le jour venu, et de ne pas faire d’erreurs.  Renseignez vous un maximum sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Rendez vous sur leur site internet, les réseaux sociaux. Récoltez le plus d’informations possibles sur les services proposés, les personnes y travaillant, la date de création, etc…
  5. Se filmer possède un autre avantage, évaluer sa propre communication non verbale. Il faut éviter de faire ressentir votre stress, votre nervosité,  à travers différentes postures. Pour une image positive, il faut se redresser et se tenir droit, regarder la personne bien en face et non de travers. Lorsqu’elle vous pose des questions, regardez la dans les yeux. Ne croisez surtout pas les jambes ou les bras. C’est un geste qui peut être interprété comme un refus de s’ouvrir à votre recruteur. Au contraire, n’hésitez pas à bouger vos mains pour accompagner vos paroles. Cela vous rendra plus décontracté, persuasif et animé.
  6. Avant d’aller à votre entretien, n’oubliez surtout pas d’éteindre votre téléphone. Bien que vous soyez tendu, évitez de fumer une cigarette avant de rencontrer votre recruteur. Sentir le tabac ne jouera pas en votre faveur. Surtout, n’ayez pas un chewing gum pendant votre entretien. C’est un acte inacceptable et gênant pour votre interlocuteur.

Grâce à ces précieux conseils vous avez toutes vos chances de réussir votre entretien.

Comment faire passer un message à son patron ?

Tous comme nous sommes, il peut arriver un temps dans notre vie où l’on souhaite faire passer un message à son supérieur. Cela peut être une demande de promotion ou d’augmentation de salaire, une demande d’explication sur certaines décisions, ou juste une réclamation d’un traitement auquel on pense avoir droit. Toutefois, quand arrive ce moment, on a peur de s’adresser au patron et on hésite de se lancer. Eh bien, c’est tout à fait normal ! Il s’agit en effet là d’une situation assez délicate qu’il convient de traiter avec prudence. Pour que le message puisse bien parvenir au boss, il est important de bien penser à la manière avec laquelle on va aborder le sujet et agir. Voici quelques conseils qui vous seront utiles.

Trouvez le bon moment

C’est la première chose à faire ! Si vous souhaitez que votre message puisse aboutir aux résultats attendus, vous devez avant tout choisir le bon moment pour en parler à votre patron. D’abord, choisissez le moment où il est le moins occupé. Pour cela, renseignez-vous sur son emploi du temps. Essayez également de déterminer le moment où il est le plus détendu, il sera plus réceptif et vous aurez plus de chance à obtenir ce que vous souhaitez. Enfin, n’oubliez pas de prendre rendez-vous. Cela permettra au patron de mieux se concentrer sur le message que vous voulez lui faire passer.

Faites toujours preuve de respect

En tant qu’employé, vous devez toujours vous montrer respectueux envers votre employeur. Ne vous comportez jamais de manière à manquer de respect à votre patron. Tenez-vous bien quand vous êtes face à lui et choisissez bien vos mots quand vous lui adressez la parole. Quel que soit le message que vous désirez lui faire passer, faites-le respectueusement. Ainsi, il saura mieux tenir compte de ce que vous lui demandez et pourra facilement y accéder.

Soyez un bon négociant

C’est un point très important ! Comme vous êtes là pour demander quelque chose, il est nécessaire que vous vous montriez bon négociant. Pour cela, vous devez, avant de passer à l’entretien, préparer vos arguments. Analysez bien la situation et munissez-vous de bons argumentaires. Maintenant, une fois que vous êtes face à votre boss, tâchez de toujours garder votre calme tout en vous montrant assertif. Essayez de maîtriser vos émotions. Il ne faut laisser rien paraître dans vos gestes ou sur votre visage. Quand le patron réfute vos arguments, répondez-lui avec calme en exposant les vôtres. Cela garantira votre fiabilité et votre message pourra mieux passer.

Mettez l’accent sur les avantages pour l’entreprise

Vous devez savoir que, dans ses décisions, le patron pense toujours au bien de l’entreprise. Ainsi, dans votre négociation, il vous faut tenir compte de ce paramètre. Peu importe le message que vous voulez lui faire parvenir, faites-le en considération de l’état de l’entreprise. Dans votre argumentation, pensez à mettre beaucoup plus l’accent sur les avantages que cela pourrait apporter pour l’entreprise. Il est essentiel que le boss voie clairement dans le message que vous lui passez les gains pour son entreprise. Il pourra ainsi plus facilement donner une réponse positive à votre demande.

russia-95311_1920 (1)