D’après une étude réalisée par l’organisme TNS Sofres, un nombre important de Français voudraient acquérir un bien immobilier ancien.

2016 : un contexte immobilier apaisé

L’optimisme montre enfin le bout de son nez. Ses apparitions, qui se font de plus en rares, ont le mérite d’être soulignées. Crise économique, chômage, conflits internationaux… le début d’année 2016, à l’instar de l’année précédente, comporte déjà son lot d’évènements marquants. Pour le plus grand déplaisir de tous, ou presque. Ne dramatisons pas, il existe des secteurs qui peuvent apporter un brin d’espoir au sein d’une morosité ambiante. Le marché immobilier ancien montre depuis quelques mois des signes de force. Quand prix immobiliers et taux d’intérêts se stabilisent, vendeurs et investisseurs se frottent les mains. Ce contexte favorable découlent de mesures importantes comme le gouvernement, dont on peut citer la célèbre loi Pinel, qui a significativement stimulé l’investissement locatif neuf. La mise en place du prêt à taux zéro, connu sous l’appellation PTZ,  a permis de rendre l’achat immobilier plus accessible aux citoyens français.

Optimistes jusqu’à quand ?

Le Brexit ou les tensions sociales actuelles ne semblent pas inquiéter les investisseurs. 65% des sondés interrogés pensent même que la situation globale française se stabilisera dans les six prochains mois. De plus, le nombre de vendeurs est aussi à la hausse. En un trimestre, ils sont passés de 2 à 2.5 millions, une hausse record.
Pour celles et ceux qui désirent investir, réaliser un audit immobilier d’un bien ancien en compagnie d’une agence spécialisée vous permettra de connaitre toutes les spécificités d’un tel placement.

devenir-proprietaire