Birmanie ou Laponie aux prochaines vacances ?

Voyage, voyage

Les vacances se terminent pour certains et commencent pour d’autres. Mères de familles, familles monoparentales et recomposées, vous ne savez pas où partir en vacances ? Certaines agences de voyages spécialisés dans les séjours entre parent solo vous proposent des circuits en Birmanie, en Inde, en Thaïlande, au Pérou, à Madagascar, en Espagne, en Grèce et dans bien d’autres pays. Profitez de vos vacances pour découvrir d’autres cultures, d’autres terres, et rencontrer d’autres personnes solos / célibataires le temps d’un circuit organisé par une agence de voyages.

Préparer son voyage en Birmanie

Si vous effectuez un circuit en Birmanie, prenez des vêtements adaptés. Au programme des séjours en Birmanie : la visite de Mandalay, de Kalaw, Bagan, du lac inle…des incontournables de Myanmar ! Entre plateaux, montagnes et forêts, vous découvrirez un relief riche.

Préparer son voyage en Laponie, le pays de Père Noël

Amoureux de la nature, des grands espaces et du froid, venez découvrir la Laponie en pleine hiver ! Situé en direction de la Norvège et de la Suède, la Laponie est voisine avec le cercle polaire. Durant votre séjour en Laponie, vous aurez l’occasion de faire du chiens de traineaux avec d’autres parents célibataires, d’effectuer des randonnées en raquettes, de skier, et bien sûr d’observer des aurores boréales… un spectacle inouïe !

Vous avez toujours rêvé de piloter une moto neige ? C’est désormais possible ! L’agence de voyages solos propose des circuits en Laponie avec au programme pilotage de moto neige, loin des centres touristiques.

Que mettre dans sa valise pour un voyage solo ?

Appareil photo, duvet, vêtements chauds, gourdes, cartes mémoires, chargeurs… Remplissez votre sac en fonction du poids de vos affaires, ainsi en répartissant correctement la charge vous vous éviterez des maux de dos.

Une nouvelle façon de prendre ses vacances

circuit au Brésil

Les rythmes de vie des célibataires laissent souvent peu de place aux échanges. C’est dans ce contexte que les vacances entre célibataires ont vu le jour. De plus en plus d’agences de voyages proposent ce type de vacances actuellement et proposent des circuits en Indonésie ou bien au brésil. Pour cela, l’agence organise des vacances et permet aux personnes seules de se retrouver en un même lieu et à une même date dans un cadre chaleureux et agréable. Cette formule permet donc à tous les célibataires de faire des belles rencontres et d’élargir leurs cercles d’amitié. Si vous êtes à la recherche d’une agence spécialisée dans les vacances entre célibataires en Indonésie et au Brésil quelques clics vous suffisent pour trouver ce qui vous convient.

circuit en Indonésie

L’agence organise des vacances pour célibataires au Brésil et en Indonésie

Leader dans le domaine des vacances pour célibataires, l’agence de voyage organise pour vous des séjours entre solos dans plusieurs destinations tels que l’Indonésie, la birmanie et le brésil. Vous pouvez par exemple opter pour un circuit au Brésil, lequel vous permet de découvrir les charmes et les secrets de ce pays à mille merveilles. Garantissant des moments inoubliables et exceptionnels, un circuit en Indonésie ou bien au brésil ne manquera pas également de vous séduire. Qu’importe votre destination, nous vous garantissons des vacances réussies et dans un cadre exceptionnel.

Par ailleurs, grâce à notre agence, partir en solo avec des enfants est plus facile en Indonésie. En effet, nous proposons également des offres spéciales pour familles monoparentales. Pour votre plus grand bonheur, toutes nos formules sont spécialement conçues pour convenir à tous les budgets. Alors, pourquoi hésitez ? Dès maintenant, contactez-nous pour réserver vos vacances et faites connaissance avec d’autres célibataires au brésil, en Birmanie ou en Indonésie !

Les indispensables pour la naissance de bébé

naissance bébé

Futurs parents ? Il n’y a aucun doute que vous voulez que tout soit parfait avant l’arrivée de votre bébé. Pour accueillir votre tout-petit dans les meilleures conditions, pensez à vous équiper correctement. Découvrez les indispensables pour la naissance de bébé et surtout, n’oubliez rien !

Habillements : les essentiels

Voici les essentiels dans la penderie de votre bébé : pyjamas ou barboteuses (de préférence en coton), bodies qui s’ouvrent devant ou derrière, gigoteuses, ensembles, chaussettes, bonnet et cape de bains. Puisque la taille de votre bout de chou va progresser très rapidement, au tout début vous n’avez pas à investir dans plusieurs vêtements.

 Côté dodo

Certes, vous avez déjà aménagé la chambre pour votre petit bout de chou. Prévoyez-y :

  • Un lit ou un berceau à barreaux et avec un bon matelas.
  • Un ou deux protège-matelas
  • Deux draps-housses.
  • Deux douillettes
  • Un tour de lit
  • Une armoire, dans laquelle seront rangés tous les vêtements du bébé.

Si la chambre est un peu plus loin de la vôtre, pensez à acheter un Babyphone.

Pour l’alimentation…

Côté alimentation, retenez les indispensables :

  • Biberons (de préférence, misez pour des biberons en verre)
  • Tétines (en silicone ou en latex)
  • Goupillons
  • Brosse à bouteille
  • Bavoirs et serviettes

En option, vous pouvez acheter un chauffe-biberon.

Si vous choisissez d’allaiter, pensez également à acheter des soutiens-gorge, des coussinets et un coussin d’allaitement, une crème pour les mamelons ainsi qu’un tire-lait.

pour bébé

… et la toilette de bébé

Dans la salle de bains, misez pour une table à langer. Pour le confort du bébé, un coussin à langer sera également le bienvenu. Et faut-il encore rappeler que les couches ainsi que les lingettes imprégnées sont des must-have ? Assurez-vous également que vous disposez de tous les nécessaires toilette : thermomètre de bains, cotons-tiges et coupe-ongle pour bébé, coton, mouche bébé, sérum physiologique, gel lavant et gel cheveux pour bébé, gans et serviettes de toilette, etc.

 Pour le bain de bébé, une petite baignoire en plastique reste recommandée. Si vous ne pouvez investir dans ce type de baignoire, achetez tout simplement un siège de bain.

Pour les sorties et les ballades

Pour les promenades et les sorties, plusieurs options s’offrent à vous : poussette, landau ou encore porte-bébé. Un siège-auto est également nécessaire. L’idéal serait de choisir un siège auto standard, c’est à dire qui peut être installé dans n’importe quel type de véhicule. Le modèle choisi doit également répondre aux normes de sécurité et de qualité européennes.

Enfin, toujours pour les ballades, n’oubliez pas le sac à linger.

Privilégiez la qualité

La qualité doit rester au cœur de vos préoccupations lors de l’achat de tous ces équipements précités. N’oubliez pas que votre bébé est encore très fragile. Des équipements de moindre qualité peuvent vous réserver de mauvaises surprises. En vous adressant à un spécialiste en puériculture, sans pour autant pénaliser votre budget, vous pouvez avoir l’assurance des équipements de qualité.  

Nos conseils pour mieux gérer le départ d’un enfant

Les enfants grandissent, ils doivent un jour quitter le nid familial pour s’envoler de leurs propres ailes. Quand les jeunes adultes partent de la maison pour s’installer dans leur nouveau chez soi, certains parents surtout les mères souffrent du « syndrome du nid vide », un état de peine qui peut mener à la dépression. Pour éviter de déprimer tout le temps, voici nos conseils pour mieux gérer le départ de vos enfants et entamer sans crainte cette nouvelle étape de votre vie.

Voyez les choses du bon côté

Vous devez vous sentir soulagés du départ de votre enfant et lui faire confiance. Il y a des avantages à cette situation comme le fait de penser à soi et de ne pas s’inquiéter de ce qu’il fait ou pas. Entre disputes, bruit et désordre, vous devez vous sentir légers et libérés. Vous n’aurez plus à vous plaindre des tapages dans la chambre de votre enfant, du manque d’ordre dans ses affaires ou des petits grignotages quotidiens qui vident rapidement votre réfrigérateur. Vous aurez plus de temps et d’espace pour vous occuper et vous recentrer sur votre vie.

Faites des activités

Vous pouvez maintenant effectuer des choses que vous n’avez pas eu la possibilité de faire à cause de votre enfant. Repensez à vos rêves de jeunesse et réalisez-les. Ainsi, vous pouvez planifier différentes activités comme un nouveau passe-temps, du bénévolat, des vacances, s’occuper d’un animal de compagnie, faire du sport, suivre des cours (poterie, langue), etc.

Renforcez les relations avec votre entourage

Profitez du temps pour avoir un tête-à-tête avec votre conjoint. Pour cela, planifiez des activités que vous pouvez faire en couple comme partir en voyage, sortir au cinéma, faire une randonnée. C’est le moment pour vous retrouver et ranimer la flamme de votre couple.

Reprenez contact avec certaines connaissances (membres de la famille, amis) que vous avez perdues de vue. Sinon, engagez-vous dans une activité associative pour nouer de nouveaux liens avec de nouvelles personnes ayant le même centre d’intérêt que vous comme un club de dames ou d’échecs, une association qui propose une activité de bénévolat.

Donnez un nouveau souffle à son intérieur et son extérieur

Puisque de la place s’est libérée avec le départ de votre enfant, pensez à bien l’aménager et réappropriez ce nouvel espace avec une nouvelle déco. Définissez la fonction de l’espace que vous allez créer et décorez-le en conséquence. Pour l’extérieur, vous pouvez changer l’agencement du jardin et le réaliser en couple.

Établissez de nouvelles relations avec votre enfant

Maintenant qu’il est parti, une nouvelle relation parent-enfant doit être installée dans la mesure où il est devenu un adulte indépendant. Vous ne devez pas l’étouffer, le soutenir à fond dans sa nouvelle vie et lui faire totalement confiance. Il va vous appeler quand il aura besoin de votre aide ou de vos conseils sur comment tenir son foyer ou autres. Vous pourrez toujours communiquer par téléphone, programmer un déjeuner en famille ou une sortie expo pour un week-end. Un nouveau lien (plus fort) s’installera et il sera plus épanouissant pour vous et votre enfant.

mother-58987_960_720

Retrouver son physique après l’accouchement

Retrouver sa forme après l’accouchement ? Au contraire de ce que beaucoup le pensent, c’est tout à fait possible ! Il faut tout simplement faire preuve de volonté. La patience est également de mise. En effet, après les différents changements, il faut attendre plusieurs mois avant que tout rentre dans l’ordre. Voici quelques solutions vous aidant à retrouver votre physique.

La rééducation périnéale

Après l’accouchement (que ce soit par voie basse ou par césarienne), une rééducation périnéale est fortement conseillée pour retrouver son physique. En effet, le périnée, (ensemble de muscles soutenant le rectum, la vessie et l’anus) est fortement sollicité pendant la grossesse et l’accouchement. Le but de la rééducation périnéale est de le tonifier. Pour un résultat optimal, la rééducation doit être parfaitement adaptée. N’oublions pas que les jeunes mères n’ont pas les mêmes besoins. Après une consultation, votre médecin ou votre gynécologue vous proscrira une rééducation adéquate. A préciser que la rééducation implique de nombreuses séances qui s’étalent sur 1 mois. L’idéal est de la commencer dans les 6 à 8 semaines suivant l’accouchement.

Une fois la rééducation périnéale terminée, pensez aux abdos. Là, le principal objectif est de retrouver un ventre plat. Plutôt que de faire trop de zèle, commencez en douceur pour éviter toute mauvaise surprise. Par exemple, vous pouvez vous mettre sur le dos, pieds à plat sur le sol, jambes pliées et bras le long du corps. Inspirez profondément pour gonfler votre ventre, puis soufflez en basculant le bassin vers l’avant de sorte à arrondir le bas du dos au niveau des lombaires. Evitez de décoller vos fesses et rentrez doucement votre ventre. Gardez cette position pendant 5 secondes, puis relâchez et recommencez plusieurs fois.

Bougez

Parmi les sports qui prennent soin de votre physique, citons la natation, la gym aquatique ainsi que le vélo (en appartement ou à l’extérieur). Reste à vous donc de choisir. La marche vous sera également d’une grande aide. Lorsque vous vous sentez particulièrement en forme, vous pouvez vous lancer dans des activités sportives plus intenses.

Alimentation : mangez léger

Faut-il encore rappeler que vous devez surveiller de près votre alimentation après l’accouchement ? Néanmoins, même si vous voulez perdre quelques kilos, suivre un régime très sévère n’est pas une bonne idée. Légèreté doit être votre mot d’ordre. Au lieu de choisir des plats cuisinés tout prêts, si possible préparez vous-même vos repas et surtout, privilégiez les produits naturels. En parlant de préparation, les cuissons à la vapeur restent les plus recommandées. Pour vos poissons, légumes, rôtis, volailles, etc., oubliez le beurre, l’huile et la crème et votre ligne vous en remerciera ! De même, limitez le sel.

Pour les petits creux, pensez aux légumes croquants, lesquels vous aident à calmer la faim. Pour les desserts, dites non aux pâtisseries industrielles. Les fruits et les desserts maison à base de fruits sont vos meilleurs alliés. Attention toutefois, il ne faut pas abuser du sucre.

carrot-1085063_1920

 

Comment vous rapprocher de vos enfants ?

Il n’est pas toujours facile de passer du bon temps avec nos enfants. En effet, nous sommes souvent surmenés par la vie quotidienne, et il nous arrive parfois de délaisser nos enfants. Plus les enfants grandissent, et moins on se sent proches d’eux. La relation se perd avec le temps et l’âge. Voici quelques conseils afin de vous aider à passer du bon temps et à vous rapprocher d’eux. Cela sera bénéfique autant pour eux que pour vous.

1 – Décider d’une activité commune hebdomadaire en famille

Le week end, notamment le dimanche, ayez une activité en famille. C’est un jour de repos, où vous et votre famille pouvez vous retrouver pleinement. Fixez une activité avec l’aide de vos enfants, que vous pourrez faire chaque semaine. Ainsi, au moins un jour dans la semaine vous vous retrouverez tous ensemble ce qui permettra de consolider votre relation. Comme activité à faire en famille, vous pouvez opter pour une balade à vélo ou à cheval, une randonnée, un pique nique. En cas de jour pluvieux, les jeux de société vous feront passer de très bons moments ! Petits et grands, il n’y a pas de limite d’âge !

2 – Cuisiner en famille

Pourquoi pas prévoir un dîner complet totalement fait maison ? Non seulement c’est un beau moment à passer en famille, mais chacun pourra aider à préparer le repas ! C’est une occasion pour découvrir de nouveaux aliments. C’est également une façon de leurs apprendre à cuisiner et de leurs donner de bonnes habitudes alimentaires.

3 – De la compréhension à l’adolescence

Les adolescents ont souvent une période de changement lors de l’adolescence. C’est le moment où vos enfants ont le plus besoin de vous, de votre compréhension. Il est donc important de leurs apporter de l’attention, de les soutenir et de les comprendre. Le soir autour du repas, n’hésitez pas à prendre du temps pour eux. C’est aussi le moment pour leurs parler de choses importantes telles que la drogue, le sexe, l’alcool. A l’adolescence, les enfants ont tendance à se prendre pour des adultes et à vouloir essayer d’eux même sans forcément connaître les conséquences.

En plus de leurs apporter du soutien, la prévention est inévitable.

4 – Ne pas abuser de la télé ou de l’ordinateur

Parent comme enfant, lorsqu’on est derrière notre téléviseur ou bien notre ordinateur nous sommes renfermés sur nous mêmes. Ne pas trop en abuser permet de privilégier les conversations, qui, au contraire, vont vous ouvrir aux autres. Même après une journée de travail, il est toujours agréable de partager avec ses enfants.

5 – Les marques de tendresse

Avant que vos enfants partent à l’école, il est important de les embrasser. Le contact corporel et visuel prouve à votre enfant que vous l’aimez et que vous tenez à lui. Vos liens seront davantage renforcés et cela vous procurera une bonne humeur tout au long de votre journée.

mom-863055_1920

6 – Restaurant en famille

Aller au restaurant en famille vous fait partager un bon moment sans que rien ne puisse vous déranger. Ensemble, vous pouvez discuter de tout et de rien, de ce qui tracasse vos enfants, ou au contraire de ce qui les rend heureux. C’est aussi le moment pour s’intéresser à leurs cours, leurs relations, leurs passions, les activités qu’ils désirent faire, etc. Partager, rigoler, s’amuser, sont les bases d’un repas familiale au restaurant.

Ces conseils vous offrent la possibilité de vous rapprocher de vos enfants afin de conserver de bonnes relations.

Les bienfaits des produits Pediakid

L’enfance est la période de découverte par excellence, où chaque jour est un nouvel apprentissage. C’est aussi le moment où l’organisme est en mutation constante. Refroidissements, manque de sommeil, nervosité : les défenses naturelles des enfants peuvent avoir besoin d’un coup de pouce ! Afin qu’ils s’épanouissent et s’éveillent sereinement, les laboratoires Ineldea ont créé la marque Pediakid : une gamme de produits, tels que les gommes multivitaminées Pediakid, qui répond aux besoins spécifiques des plus jeunes ! Lorsque ceux-ci sont enrhumés ou fatigués, leurs défenses naturelles ont parfois besoin d’un soutien : Pediakid leur propose des produits adaptés à leur organisme.

pediakid-pour-la-famille

Les laboratoires Ineldea ont également conçus des produits Pediakid destinés aux adolescents. Issus d’actifs naturels, les produits Pediakid contiennent une solution venant répondre aux besoins des jeunes enfants et adolescents. Soutien des défenses naturelles, équilibre intestinal, aide à la détente et à la concentration… Chaque produit, comme le Pediakid Immuno Fort, apporte une réponse concrète à un besoin spécifique. Les produits Pediakid dédié au sommeil, par exemple, favorisent l’endormissement et améliorent la qualité du sommeil. Commercialisés sous forme de sirop, ils permettront de retrouver un sommeil réparateur et apaisant.

Qu’en est-il des plus jeunes qui refusent de prendre un traitement ? Chers parents, Pediakid a pensé à votre progéniture : les emballages colorés de la marque et les formes ludiques des produits attiseront leur curiosité ! Composés d’arômes fruités naturels, les produits Pediakid séduiront vos enfants qui ne se feront plus prier pour ingérer sirops et autres produits. Retrouvez les produits Pediakid en ligne.

Les bases de la psychologie infantile

Comme le disait Edouard Claparède : « L’enfant n’est pas un enfant parce qu’il est petit, il est enfant pour devenir adulte ». En effet, c’est un être qui tend vers un développement aussi bien physique que mental. Comme tout être humain, l’enfant est un être psychique et social. Il a une manière propre de penser et d’appréhender le monde qui l’entoure. C’est pourquoi il est essentiel d’analyser son mécanisme psychique. C’est le seul moyen pour nous de bien comprendre ses actes, ses ressenties et ses pensées. Cela permettra d’ailleurs de mieux lui inculquer des valeurs et l’intégrer par conséquent dans la société. Dans cet article, nous nous efforcerons de vous présenter les bases de la psychologie infantile. Des bases dont la compréhension vous aidera à bien éduquer votre enfant et le préparer à la vie en société.

La plasticité de l’enfant

C’est le premier principe qu’il faut retenir ! Un enfant est avant tout ce qu’on fait de lui, il est le reflet de son environnement. En effet, durant ses premières années, l’enfant ne fait qu’intérioriser tout ce qui l’entoure. Il apprend pas à pas à s’adapter au monde, mais encore avec une certaine immaturité physique et psychique. Il prend donc comme repère ce qu’on lui présente et ce qu’il peut percevoir. C’est pourquoi on dit que l’éducation se fait dès le plus jeune âge et qu’il est important de bien l’encadrer à cette période de sa vie.

L’enfance en tant que période d’humanisation de l’enfant

Comme nous l’avons évoqué dans les paragraphes précédents, l’enfant est à la fois un être psychique et social. L’éducation consiste avant tout à le préparer à la vie sociale. C’est donc durant la période de l’enfance que l’on doit lui inculquer les nombreuses valeurs sociales. On lui apprend à dire bonjour, à s’excuser en cas de faute, à dire merci, etc. S’il n’a pas intériorisé toutes ces normes dès son enfance, il peut devenir un être antisocial une fois arrivé à l’âge adolescent ou adulte.

On utilise ici le terme « humanisation » afin de mettre en valeur le côté social et humain de l’éducation que doit recevoir l’enfant. En effet, il ne s’agit pas seulement de développer ses capacités motrices, il faut également lui apprendre à mieux se tenir et à bien se comporter en société. Bref, l’enfance est une période déterminante du développement de la personnalité de l’enfant.

baby-1178575_1920

Le développement psychologique de l’enfant

Tout enfant passe par quelques étapes de développement psychologique. On peut notamment les différencier et les catégoriser dans le temps (0 à 3 ans ; 3 à 6 ans et 6 à 12 ans). Le développement en question concerne avant tout les fonctions motrices et intellectuelles de l’enfant. Elles sont suivies par l’acquisition du langage qui s’opère jusqu’à un certain âge (entre 3 et 6 ans) et le développement affectif, qui se divise lui aussi, en plusieurs phases. Le développement social vient quant à lui en dernier lieu et marque la fin du développement psychologique de l’enfant et le passage à l’adolescence.

Comment gronder ses enfants avec efficacité ?

Lorsqu’il est question d’éducation, gronder les enfants est indispensable. Pour être bénéfique, cela doit être fait au bon moment et avec la bonne méthode. Les parents doivent donc apprendre à gronder d’une manière constructive. À travers cet article, trouvez des suggestions pour gronder efficacement vos enfants.

Gronder au bon moment

La répression doit se produire dès la réalisation de l’acte punissable. Ainsi, gronder un enfant des jours après avoir fait une bourde n’est pas du tout constructif. L’inverse n’est pas non plus conseillé. En effet, certains parents ont tendance à prévoir les agissements de leurs enfants. Dès qu’ils constatent que l’enfant va faire une gaffe, ils le grondent en avance pour éviter de voir l’enfant faire des erreurs. L’idéal c’est de gronder l’enfant au feu de l’action. Une réaction tac au tac est à recommander. C’est le seul moyen pour permettre à l’enfant d’associer la réprimande à son comportement.

Gronder sans crier

Lorsque vous grondez vos enfants, vous devez éviter de crier. Cette dernière entraine une violence psychologique pour l’enfant. De plus, pour l’enfant, les parents sont des exemples. Si vous criez lorsque vous le punissez, vous lui transmettez une image de violence dans votre foyer. Ainsi, grondez-le tout en gardant tout votre calme. Un ton doux, sérieux et ferme vous permettra de mieux corriger votre enfant.

Prendre en compte leur émotion

Quand les parents grondent un enfant. Ce dernier cherche toujours des excuses. En tant que parents, vous ne devez pas les ignorer ni les minimiser au risque de les affecter émotionnellement. Toutefois, vous n’arriverez à rien en tirer si vous lui donnez raison. En revanche, vous pouvez lui dire des phrases dans les styles de « Tu l’as fait parce que tu es en colère ? ». En reconnaissant leurs sentiments, vos enfants se sentiront compris et confiants. Ainsi, la punition sera plus supportable et très constructive pour l’enfant.

baby-215867_1280

Éviter d’instaurer la crainte chez l’enfant

C’est une tendance très classique chez les parents. En fait, les parents veulent instaurer leur autorité sur leur enfant. Mais, s’ils ne le font pas d’une manière réfléchie, cela va nourrir un sentiment de crainte chez les enfants. Pour l’éviter, lorsque vous grondez vos enfants en les faisant réfléchir sur leurs actes. Les enfants doivent également comprendre vos motivations. Pour cela, discréditez l’action, mais non l’enfant. Il n’est pas à critiquer et ne doit jamais être dévalorisé même lorsqu’il fait des erreurs. De ce fait, ils pourront d’eux-mêmes corriger leur comportement dans l’avenir.

Éducation : trouvez le bon équilibre !

Une relation parent-enfant forte combinée avec une éducation équilibrée est la clé d’un avenir meilleur pour les enfants. Mais, parfois, le problème réside dans la recherche du point d’équilibre. Beaucoup de parents se demandent s’ils sont trop sévères avec leurs enfants, ou s’ils sont en revanche trop libéraux. Comment trouver le juste milieu ? La pratique a prouvé que les trois ingrédients réunis : la confiance, la fermeté et l’amour permettent d’arriver à un équilibre parfait en éducation.

Une bonne dose de confiance

Lorsqu’il est question d’éduquer un enfant surtout un adolescent, il faut toujours partir d’une approche chaleureuse et présente. L’implication des parents dans la vie du jeune enfant conduit à un sentiment de réconfort et de confiance chez l’enfant. Cette relation de confiance va au fil du temps se transformer en un respect mutuel qui favorise une communication ouverte et sincère entre les deux générations. On ne saurait insister sur l’importance de la communication au sein d’un foyer. C’est seulement ainsi que les parents pourront transmettre à leurs enfants les bonnes valeurs. La communication permet également de connaitre les avis des jeunes.

Une grande quantité de fermeté

En tant que parent, il est indispensable que vous appliquiez une certaine autorité. Cette dernière doit être appliquée avec beaucoup de fermeté. Mais, attention, à ne pas confondre fermeté avec sévérité. Le jeu de la communication constitue le point de différence entre les deux notions. Des parents sévères ne demandent pas d’explications. En revanche, avec des parents fermes, ils appliquent une règle tout en fournissant les raisons qui les justifient. Pour les jeunes, un non sans explication n’est pas du tout constructif.

Toutefois, il convient que les deux parents soient d’accord entre eux. Un oui de papa et un non de mamanne feront que provoquer la désobéissance de votre enfant. En matière d’éducation des jeunes, la cohérence entre les deux parents est la règle.

Plus qu’un soupçon d’amour

L’amour est le ciment qui unit la famille. C’est un point indiscutable. Malgré les discordes auxquels les membres font face, c’est toujours l’amour qui motive le pardon. Le manque d’amour est intolérable dans une famille. En tout instant, les parents doivent cultiver l’amour, le partage et l’entraide. Lorsque les enfants prennent conscience de l’amour que leur parent leur porte, ils acceptent facilement leur autorité et leur règle. En effet, il est conscient que même si c’est dur, les parents agissent pour leurs biens.

kids-286834_1920